VIDEO. 800 anciens mineurs réclament réparation

France 3

770 mineurs de Lorraine demandent 30 000 euros pour avoir été exposés à des produits toxiques. Ils craignent aujourd'hui des problèmes de santé. La première audience devant le Conseil des Prud'hommes de Forbach, a lieu ce jeudi 23 octobre.

C'est une première judiciaire. Près de 800 mineurs de Lorraine ont porté plainte pour "préjudice d'anxiété". Ils demandent aujourd'hui réparation pour avoir été exposés lors de leur travail, à une vingtaine de produits toxiques tels l'amiante, l'huile de plomb ou encore le benzène.

Comme René Guldner, ces 770 travailleurs des mines, craignent de tomber malade un jour. "On est des condamnés à mort en sursis", explique l'ancien mineur au micro de France 3.

30 000 euros

Tous réclament 30 000 euros de réparation. Une somme qui "ne sera jamais suffisante, si on ne peut pas nous rendre la santé", déplore Jean-Luc Feld.

Néanmoins, "c'est le seul moyen qu'on a de punir les gens qui nous ont mis face aux produits toxiques", ajoute le retraité.

Daniel Cadoux, liquidateur Charbonnages de France, refuse pourtant toute conciliation.  "Quand on n'est pas malade, qu'on demande à la collectivité de vous indemniser, car vous craignez de devenir malade alors c'est un engrenage extrêmement dangereux".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne