Vaccins obligatoires : les anti-vaccins passent à l'offensive

FRANCE 3

Alors que le gouvernement envisage de faire passer le nombre de vaccins obligatoires de trois à onze, une levée de boucliers se fait entendre du côté de la mouvance anti-vaccin, encore renforcée ces dernières années en France. À sa tête, Martine Ferguson-André, une militante selon qui son fils, Tom, serait devenu autiste après sa vaccination.

Martine Ferguson-André est une militante acharnée. Son combat : la vaccination pédiatrique. Son fils, Tom, est autiste. La cause, selon elle : les cinq vaccins, qu'il a reçus tout petit. "Après l'injection, il était parti, j'avais perdu mon enfant", raconte-t-elle, avant d'énumérer les symptômes de sa maladie. "Aucun contact oculaire, des stéréotypies envahissantes, des hurlements nuit et jour, une dégradation de son état de santé absolument atroce...". Elle a décidé d'attaquer quatre laboratoires en justice. Une centaine de familles va la rejoindre. "Ce qu'on attend c'est justice et réparation pour les enfants rendus autistes par les chocs vaccinaux".

Appel à manifester le 9 septembre prochain

Une procédure qui intervient alors que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, envisage de passer à onze le nombre de vaccins obligatoires. Actuellement, seuls ceux contre la diphtérie, le tétanos et la polio le sont. La vaccination obligatoire, priorité réaffirmée là aussi par le Premier ministre, Édouard Philippe. "Les maladies que l'on croyait éradiquées se développent à nouveau sur notre territoire. Des enfants meurent de la rougeole, aujourd'hui, en France. Dans la patrie de Pasteur, ce n'est pas admissible", a-t-il affirmé. Beaucoup de médecins dénoncent ce climat anti-vaccin qui se propage en France depuis plusieurs années. Pour eux, cette plainte et sa médiatisation risquent de dissuader de nombreux parents de protéger leurs enfants. Avec cette plainte collective qui se prépare, les anti-vaccins passent à l'offensive, en justice mais aussi dans la rue : ils lancent un appel à manifester pour le 9 septembre prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne