Fenêtre sur : l'Epoids, le "port chinois" de Vendée

france 3

France 3 nous emmène au port de l'Epoids, qui fait face à l'île de Noirmoutier, en Vendée. Il y règne une atmosphère très dépaysante qui rappelle la Chine.

La Vendée possède son empire du Milieu : un petit port chinois, avec ses pontons en bois posés sur un bras de mer aux airs de fleuve jaune ou bleu, selon la couleur du ciel. Le port de l'Epoids, c'est son nom, est le port d'attache de pêcheurs et d'ostréiculteurs qui vivent au rythme des marées. Depuis 1880, les travailleurs de la mer accostent sur ces quais hors du temps. Classé depuis 1942, ce monument a pris le surnom de "port chinois". Aurélien est ostréiculteur depuis onze ans. Comme ses ancêtres, il est attaché à cette forêt de vieux pilotis, qui ne gêne en rien son activité.

Un patrimoine unique

À marée descendante, les chalands, ces bateaux à fond plat, s'en vont rejoindre les parcs à huîtres de la baie de Bourgneuf, qui longe la Vendée et la Loire-Atlantique. Une course contre la montre est enclenchée : Aurélien n'a que 4 heures devant lui pour installer ses huîtres sur les parcs avant que la mer ne remonte. 120 producteurs d'huîtres travaillent sur la côte. Au gré des vents, la baie de Bourgneuf déploie des ciels qui ensorcellent les marins. De retour au port avec la marée haute, l'estuaire a changé. Les ostréiculteurs se retrouvent au café pour partager quelques souvenirs. Ils partagent un patrimoine unique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne