Étrennes : une tradition en perte de vitesse

FRANCE 3

Les étrennes sont une tradition de janvier à destination de certains métiers : concierges, femmes de ménage, facteurs, pompiers. Il s'agit, à votre bon coeur, de faire des cadeaux, des dons, mais cette tradition est-elle toujours suivie ? Reportage à Sens (Yonne).

La tradition des étrennes perdure-t-elle ? À Sens (Yonne), Bruno Benlahous, gardien d'immeuble, est une personnalité emblématique de son quartier. Depuis quatorze ans, il se charge du nettoyage et de l'entretien de plusieurs logements HLM. S'il a pu recevoir quelques petits cadeaux en guise d'étrennes dans le passé, il constate qu'aujourd'hui la tradition tend à disparaître.

Une tradition qui peut rapporter gros

Très courantes dans le passé, les étrennes sont de moins en moins fréquentes. Cette année à Sens, les pompiers et les facteurs n'ont même pas pris le temps d'effectuer leur traditionnelle tournée pour vendre leurs calendriers. Les habitants n'ont donc pas donné cette année. Pour les aides ménagères à domicile, certains clients peuvent par contre se montrer généreux. Même si elles sont en perte de vitesse, les étrennes de fin d'année peuvent rapporter gros. En moyenne, les Français donnent de 30 euros à 50 euros pour les concierges et 50 euros minimum pour les femmes de ménage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne