VIDEO. Corse : le bâtonnier d'Ajaccio entendu à Paris par des juges du pôle antiterroriste

France 2

Dominique Ferrari, proche du milieu nationaliste, et trois autres hommes, sont interrogés dans une enquête sur un double attentat commis sur une gendarmerie corse en 2013.

C'est une affaire qui secoue la justice française. Arrêté lundi, Dominique Ferrari, le bâtonnier d'Ajaccio, a été embarqué mercredi dans un avion spécial pour Paris, où il doit être interrogé par des juges du pôle antiterroriste. Les explications de France 2.

Double attentat à la roquette

Le bâtonnier de l'ordre des avocats d'Ajaccio, qui n'a jamais caché sa sympathie pour le milieu nationaliste, ainsi que trois autres hommes, sont au cœur d'une enquête sur des attentats commis à la roquette sur des gendarmeries corses en 2013. A la suite de ces attaques, les gendarmes ont découvert un arsenal stocké dans un garage loué au nom de la sœur du bâtonnier. Et les empreintes d'un des hommes arrêtés figuraient sur une des armes.

Les avocats corses dénoncent la détention de leur confrère. ''Au travers des 500-600 questions qui lui ont été posées depuis le début de sa garde à vue, je n'ai relevé aucun comportement infractionnel du bâtonnier Ferrari", a assuré son avocat, Jean-Marc Lanfranchi.

Vous êtes à nouveau en ligne