Vacances : le manque de sommeil augmente le risque d'accident au volant

Réduire son sommeil avant de prendre le départ augmente fortement les risques d'accident, selon une étude menée par l'IFOP.

Partir aux aurores pour éviter les embouteillages ou se coucher tard pour boucler les valises. À la veille des départs, les Français ont de mauvais réflexes avant de prendre la route des vacances. C'est le cas de 83% des conducteurs, selon une étude IFOP de juin dernier. 79% d'entre eux assurent se lever plus tôt le jour du départ. 22% affirment se coucher plus tard la veille.

La première cause de mortalité sur les routes

Mais réduire son sommeil ne fait pas bon ménage avec le volant. Six heures de sommeil seulement, c'est six fois plus de risque d'accident. La somnolence touche d'ailleurs 64% des Français et reste la première cause de mortalité sur les routes. C'est après les repas qu'elle est la plus forte.

Pour la combattre, oubliez le café, la musique ou les vitres ouvertes. Rien ne remplace des pauses régulières et une bonne nuit de sommeil.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne