Australie : le célèbre rocher d'Uluru interdit au public dès samedi

FRANCE 2

Ce monolithe de 350 mètres de haut ne pourra plus être escaladé, car c'est un site sacré pour les aborigènes.

Au milieu du désert australien, le rocher d'Uluru s'impose à l'horizon. Gigantesque massif rouge reconnaissable entre 1 000, l'Uluru est un véritable symbole en Australie. Les touristes font régulièrement le tour de ce monolithe de grès vieux de 500 millions d'années, ce qui nécessite 4 heures de marche. Mais certains font également l'ascension de ce rocher haut de 350 mètres. "C'est l'une des choses à faire dans sa vie", s'enthousiasme un touriste.

Un rocher sacré

Ce vendredi 25 octobre, les touristes se précipitent vers le sommet de l'Uluru. Et pour cause, il sera tout bonnement interdit au public dès le lendemain, samedi 26 octobre. Les aborigènes, qui vénèrent cette montagne, ont eu gain de cause. Pour eux, la fouler des pieds est un sacrilège. Dans les années 1980, l'un des plus grands monolithes du monde a été rendu par l'État aux aborigènes. 34 ans plus tard, le sommet de l'Uluru ne sera plus une attraction touristique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne