VIDEO. Un hall de gare pas construit au bon endroit ?

Un hall de gare pas construit au bon endroit ? Quand on dessine les immeubles ou les gares d’une ville. C’est au millimètre près. Il ne faut surtout pas se tromper. L’oeil du 20H vous raconte l’histoire d’un hall de gare qui n’aurait pas été construit au bon endroit.

A Mantes la Ville, en région parisienne, le quartier de la gare est en travaux. La SNCF vient d’achever ce bâtiment. Au rez-de-chaussé, le hall doit accueillir les passagers des trains.

4,8 millions d'euros dépensés "pour rien" 

C’est l’avis de Pierre-Yves Dumoulin, vice-président (LR) de la communauté urbaine Grand Paris Seine Oise. Sa conviction : “Pour la collectivité, le bâtiment qui vient d’être construit n’est pas au bon endroit”. En 2024, la ville sera mieux desservie avec l’arrivée d’un nouveau RER. Ca veut dire plus de passagers. Alors la communauté de communes a repensé tout le quartier autour de la gare actuelle.

Selon les élus il aurait fallu construire le hall 100 mètres plus loin, juste en face de la gare.  “Ca coule de bon sens que de mettre en vis à vis des bâtiments pour accueillir des publics de façon à ce qu’ils prennent leur billet le plus facilement du monde et aillent sur le quai”, s'insurge Pierre-Yves Dumoulin. 

A la question de savoir si on ne pouvait pas anticiper cette situation et l’éviter, il répond : “Les responsabilités sont plutôt à chercher du côté de la SNCF, leur principal objectif, c'est de transporter des passagers, ce n’est pas forcément d'avoir des relations étroites avec les collectivités".

En fait, sur ce projet chacun aurait travaillé de son côté sans se coordonner. Alors à quoi ce bâtiment servira-t-il ? Faudra-t-il le démolir ? Nous avons contacté la SNCF. Elle justifie la construction du hall de gare actuel : "Le bâtiment est indispensable dès 2018 pour (...) améliorer le service aux voyageurs”.

La SNCF le promet, avec l’arrivée du nouveau RER en 2024, le bâtiment aura une utilité. Elle en fera des bureaux pour le personnel. Nous aussi, on fait une promesse : le vérifier !  

Vous êtes à nouveau en ligne