VIDEO. RATP: pas assez de bus "propres", le retour du diesel ?

Voir la vidéo

La RATP promettait un Grand Paris propre avec des bus écolos: électriques, hybrides ou fonctionnant au gaz naturel. Mais, pour son nouveau plan de bus 2019, l'entreprise manque de véhicules propres et va donc devoir recourir à de vieux diesels bien polluants.

Bonne nouvelle pour les Franciliens! Un nouveau plan de bus a été adopté, avec une cinquantaine de lignes prolongées ou même créées, pour mieux relier Paris et sa banlieue dés avril prochain.

Plus de lignes, il faut donc plus de bus! Île-de-France Mobilités, l’autorité qui organise les transports régionaux, en prévoit 110 supplémentaires, et demande à la RATP des bus électriques ou au GNV, au gaz naturel. Mais ce ne sera pas vraiment pour tout de suite...

D’après une note interne à la RATP que nous avons pu consulter, "pour l’opération, la gestion du matériel roulant a besoin de 118 véhicules en retard de réforme”. En clair, dans un premier temps, pour faire face, la durée de vie de 118 bus roulants au diesel va être prolongée.

Un non-sens selon Hervé Techer, du syndicat Sud RATP : “Plus on prolonge leur vie, plus ces bus consomment et perdent de l’huile! C'est contradictoire avec ce que nous dit le gouvernement: il faut avoir une politique incitative et de l'autre côté on fait rouler des bus au diesel", s'agace-t-il.

Vers la "dédieselisation totale"

Alors pourquoi prolonger ces bus polluants? Parce que la RATP n’a pour le moment pas suffisamment de bus propres pour assurer ce service supplémentaire. 75 bus électriques doivent être livrés fin 2019, plusieurs mois après la mise en service des nouvelles lignes.

Pas très grave selon Valérie Pécresse, la présidente de la région, en charge des transports: “Tout ça, ce sont des petits frottements de quelques mois, et par ailleurs nous aurons dès 2020, 1000 bus électriques qui seront déployés sur le réseau à venir, nous sommes dans la "dédieselisation" totale des bus à Paris", explique-t-elle.

Île-de-France Mobilités et la RATP prévoient un réseau de bus 100% propres à Paris d’ici 2025. 

Vous êtes à nouveau en ligne