VIDEO. Quand la SNCF rénove une gare où les trains ne circulent plus

A Ruelle-sur-Touvre (Charente), la rénovation de la gare à un train de retard. Depuis mars dernier, la ligne Angoulême-Limoges est fermée mais la gare qui n'est plus desservie est en plein rénovation. 

A Ruelle-sur-Touvre, une petite commune située à 10km d'Angoulême, quand les habitants ont découvert que leur gare était en rénovation, ils ont cru à une blague. La ligne Angoulême-Limoges est fermée depuis mars 2018, pourtant, la SNCF rénove la gare et investit 20 000 euros dans le ravalement de façade.

Le maire, Michel Tricoche (DVG) qui réclamait des travaux depuis 10 ans trouve qu’ils arrivent un peu tard et ne sait toujours pas à quoi ils serviront : "La question que l’on se pose, c’est qu’est ce qu’ils vont faire ? Est-ce qu’ils ont des projets ? Pour remettre en état la voie c’est plusieurs centaines de millions d’euros. Et on ne les trouve pas sous les pieds d’un cheval comme on dit. Et ça, personne ne veut les mettre."

La SNCF a présenté la facture. Pour rénover entièrement la ligne Angoulême-Limoges, il faudrait investir 150 millions d’euros en partie à la charge des collectivités. Selon Fancis Mahieux, secrétaire CGT cheminots Angoulême, ce chemin de fer n’est pas près de revoir passer les trains : "La ligne est en coma artificiel, tous les appareils de voie qui contrôlent les passages à niveau ont été démontés, le personnel est bougé. Cela ne peut pas repartir du jour au lendemain."

La SNCF de son côté assume les travaux dans la gare fantôme. Si la ligne est rouverte, elle sera prête pour accueillir les voyageurs. Si le tronçon ferme définitivement, l’édifice restauré se vendra plus cher. Estimé entre 200 000 et 300 000 euros, une goutelette qui pourrait éponger un peu des 54 milliards de dette de la SNCF.

Vous êtes à nouveau en ligne