VIDEO. HLM : pourquoi certains demandeurs refusent un logement social ?

Pour obtenir un logement dans un HLM parisien, il faut savoir patienter longtemps : environ 7 ans en moyenne pour une première demande. La liste d’attente est longue ! Pourtant l’année dernière, plus de 3 000 personnes ont refusé le logement social proposé par la mairie. Avec parfois des raisons inattendues.

A la mairie de Paris, tous les jeudi, une commission se réunit. Autour de la table, des élus et des fonctionnaires qui souhaitent rester anonymes. Ils ont chaque semaine une trentaine de logements sociaux à attribuer. Des appartements d’une à cinq pièces, essentiellement dans le nord parisien, et une liste de candidats à sélectionner. Mais parfois, il arrive que les demandeurs refusent ces logements.

Ils exposent leurs motifs à la commission :  "pas d’ascenseur", "loyer trop élevé", "logement trop petit", "pas de parking"... Dans certains cas rares, ils avancent d’autres arguments plus insolites : "il n'y a pas de pièce pour mon chat", "pas de terrasse", "les enfants de l'école en dessous font trop de bruit"...

De bonnes raisons de refuser

Comment expliquer ces refus quand à Paris, 120 000 personnes sont toujours en attente d’un logement social ? Pour Ian Brossat, en charge du logement à la mairie de Paris, il y a une légende urbaine à Paris qui voudrait que chacun aurait droit à trois propositions de HLM mais c’est faux !  

Beaucoup de gens ne sont pas conscient de la tension qui existe sur le logement social. Et beaucoup de gens pensent que lorsqu'on a une proposition de logement, on en aura deux autres. Or, ce n'est pas le cas du tout.

Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris

Seulement parfois les demandeurs semblent avoir de bonnes raisons de refuser un logement. Vicenta Chabrol peut en témoigner. Depuis 8 ans, elle était sur liste d’attente avec sa fille. La mairie lui a enfin attribué un appartement dans un HLM du 19eme arrondissement... Ce logement, elle n’en a pas voulu . Elle nous explique qu’elle se sentait en insécurité : "L'ancienne locataire était partie en urgence parce que le plafond s'était écroulé."

Alors pour essayer de limiter les refus, la mairie de Paris a lancé un site internet, LOC'annonces. Il propose de petites annonces de logements HLM. Les candidats postulent directement si l’appartement leur plaît. Sauf qu’il n’y en a pas pour tout le monde. Les logements sont souvent grands, et les loyers plutôt élevés….    

La mairie de Paris le reconnait, pour en finir avec les refus de logement HLM, il faudrait revoir en profondeur leur procédure d’attribution.  

Vous êtes à nouveau en ligne