VIDEO. Hausse du chômage : l’impuissance et la fatalité de François Rebsamen

France 2

Le ministre du Travail a avoué "l’échec" du gouvernement après l’annonce des mauvais chiffres du chômage. Un aveu que n’a pas voulu commenter François Hollande.

Samedi 25 octobre, François Hollande n’a pas commenté les mauvais chiffres du chômage annoncés la veille. Le président de la République était en déplacement à Paris pour la réouverture du musée Picasso après 5 ans de travaux.

Il n’a pas non plus réagi à l’aveu d’échec de son ministre du Travail dans les colonnes du Parisien. "Soyons honnêtes : nous sommes en échec " a déclaré un François Rebsamen fataliste au quotidien. " On a beau faire feu de tout bois, tant qu’une croissance plus forte n’est pas là, il n’y a pas assez de création d’emplois ", poursuit-il, avouant là l’impuissance du gouvernement.

"Rebsamen n’est pas là pour commenter"

Le ministre semble aussi reprocher à son prédécesseur Michel Sapin son manque de pédagogie quant au crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi mis en place pour relancer une croissance en berne.

Bruno Le Maire, candidat à la présidence de l’UMP, exige quant à lui une réaction concrète du gouvernement. " C’est très bien de commenter, mais quand on est au pouvoir on n’est pas là pour commenter. Mr Rebsamen n’est pas là pour commenter, il est là pour décider et faire en sorte que le chômage baisse enfin dans notre pays ".

Depuis 2012, la France compte 508 600 demandeurs d’emploi en plus.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne