VIDEO. Fusillade d'Ottawa : témoignages d'un caméraman et d'un élu

France 2

L'équipe de France 2 est entrée en communication avec deux témoins qui étaient sur place au moment des faits.

Le premier interviewé décrit comment les personnes en présence ont organisé elles-mêmes leur sécurité aidées par les agents : "Pour l'instant, nous sommes barricadés à l'intérieur de mon bureau, la sécurité nous a éloignés des fenêtres et nous avons tiré les rideaux. (...) Les seules informations qu'on a, c'est de rester dans nos bureaux, de garder les portes barrées et se tenir éloignés des fenêtres."

"Difficile de se cacher, nous ne savions pas d'où venaient les tirs"

Pour le journaliste bloqué dans le Parlement, la surprise a devancé la peur : "On s'affairait à ranger nos caméras pour aller soit manger ou retourner au bureau et c'est à ce moment-là que ça s'est produit. Je pensais que c'était des pétards qui avaient pété au début ", déclare Pierre Parent, journaliste cameraman à TVA Nouvelles.

L'absence de repères des personnes en présence et la confusion totale ne les ont pas aidées à se dissimuler pour éviter les tirs. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne