VIDEO. Ebola : fausse alerte à la DDASS de Cergy-Pontoise

France 2

Le bâtiment avait été bouclé jeudi 9 octobre vers 16 heures en raison de cas suspects. La suspicion a été levée en fin d'après-midi, toutes les personnes sont ressorties du bâtiment.

L'alerte n'a duré que trois heures. Trois heures pendant lesquelles une centaine de personnes ont été confinées dans un bâtiment de la DDASS de Cergy-Pontoise, en région parisienne. Une équipe de France 2 s'est rendue sur place. Le récit de Stéphanie Pérez.

Malaise d'un homme d'origine africaine


Le bâtiment de la DDASS reçoit des mineurs étrangers en difficulté. L'alerte a été lancée vers 16h lorsqu'un jeune d'origine africaine a fait un malaise. Cet homme, qui serait originaire de Guinée, a alors affirmé qu'il était peut-être porteur du virus Ebola. Le bâtiment a aussitôt été bouclé par la police qui a installé un périmètre de sécurité. Le personnel, une centaine de personnes, a été confiné pendant plus de trois heures. A 19h30, le préfet du Val d'Oise a annoncé la fin de l'alerte. "La suspicion est levée, les personnes sont ressorties" a déclaré Jean-Luc Nevache.

Vous êtes à nouveau en ligne