VIDEO. Ebola : en visite à Roissy, Marisol Touraine se veut rassurante

France 2

La ministre de la Santé s’est rendue vendredi matin à l’aéroport parisien pour vérifier le dispositif de contrôle mis en place pour lutter contre le virus.

Si aucun cas français d’Ebola n’a encore été confirmé, les contrôles s’intensifient dans l’Hexagone. Evoquant un "renforcement du dispositif", Marisol Touraine s’est rendu ce vendredi matin à l’aéroport parisien de Roissy. Objectif : faire passer le message que le virus n’entrera pas en France par Roissy.
Désormais, la température de chaque passager en provenance de Guinée sera prise à leur arrivée à Paris par un thermomètre laser, sans contact, qui dépistera la moindre fièvre. "La plupart des autorités internationales considèrent que les contrôles à l’arrivée ne sont pas nécessaires", a rappelé au micro de France 2 la ministre de la Santé.

"Aux urgences, le personnel n’est pas formé"


Un tract rappelant la marche à suivre en cas de symptômes suspects – appeler le 15 et rester chez soi en attendant d’être pris en charge par le Samu – est par ailleurs distribué aux passagers. En France, douze hôpitaux sont habilités à accueillir les personnes infectées par la fièvre hémorragique.
Malgré les dispositifs, certains soignants s’inquiètent. A l’hôpital nord de Marseille, deux patients à risques se sont présentés directement au service d’urgences. Or "aux urgences, le personnel n’est pas formé", rappelle aux journalistes de France 2 Pascale Jourdan, infirmière à l’hôpital de la cité phocéenne.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne