VIDEO. Disparition de Christophe de Margerie : un choc national décrypté par François Lenglet

France 2

L’annonce de la disparition du patron de Total Christophe de Margerie a provoqué une onde de choc en France mardi 21 octobre. Le journaliste de France 2 François Lenglet, qui le connaissait bien, vous dit pourquoi.

Pour François Lenglet, il y a trois raisons qui expliquent l’onde de choc après l’annonce de la mort du patron de Total Christophe de Margerie mardi 21 octobre. Il dépeint un homme drôle et truculent, une personnalité atypique et attachante. " Bon vivant, c’était le premier à téléphoner à un ami, un collaborateur, qu’il savait en difficulté. Il pouvait aussi devenir écarlate et éructer face à ceux qui s’en prenaient à son entreprise, Total, soit à son pays, la France. " Christophe de Margerie était capable de critiquer les hommes de gauche, comme ceux de droite, c’était un homme libre.

Symbole de la réussite française

Grand patron français, Christophe de Margerie possédait également un véritable poids politique sur le plan international. Avec l’énergie, "on touche à la souveraineté nationale", explique François Lenglet. "Il a été aussi un perpétuel globe-trotter pour nouer des relations personnelles en bon diplomate avec tous les dirigeants de la planète pétrole", poursuit-il.

Total, et aussi son patron, c’est enfin l’image de la France. Une France qui a réussi à tirer son épingle du jeu à l’heure de la mondialisation.  "Ça existe aussi et Margerie n’y est pas pour rien."

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne