VIDEO. Christophe de Margerie loué pour son bilan à la tête de Total

France 2

Malgré les critiques, les résultats de Christophe de Margerie, le patron de Total, décédé dans un accident d’avion, sont très positifs.

La catastrophe de l’Erika, l’explosion de l’usine AZF, les profits gigantesques sans que Total ne paie l’impôt sur les sociétés, Christophe de Margerie a dû s’employer pour rénover l’image de Total lorsqu’il a pris les rênes de la première entreprise de France. Il a tour à tour tenté de faire aimer Total par la publicité où en multipliant les interventions dans les médias."Il n’y a pas de raison d’être choqué par les profits. Ils sont nécessaires à l’investissement qui est de plus en plus considérable" assurait Christophe de Margerie en 2011.

"Un grand capitaine d’industrie"

Sa stratégie a été saluée par les pouvoirs publics. "Nous perdons un grand capitaine d’industrie, un homme atypique par son parcours, exclusivement au sein de l’entreprise Total, un homme différent de par son humour et son franc-parler" a déclaré Manuel Valls, le Premier ministre. Il a aussi réussi son pari de transformer les branches qui perdent de l’argent comme la pétrochimie. Christophe de Margerie pensait aussi à l’après-pétrole, il a diversifié le groupe et mis l’accent sur les énergies renouvelables en investissant dans le solaire, une filiale aujourd’hui prometteuse.


 

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne