VIDEO. Béziers : il y a six mois, Robert Ménard

FRANCE 2

Il y a six mois, Béziers a été une des plus grandes villes à passer sous l'aile du FN. Une équipe de France 2 a passé plusieurs jours sur place pour faire le point.

Robert Ménard a fait de la sécurité son combat. Depuis son élection, il a renforcé les équipes de policiers municipaux en ajoutant treize officiers : "Il y a 3% de gens qui rendent difficile la vie de 97%, c'est juste ces 3% qui doivent se sentir en insécurité" , déclare le maire de Béziers. A coup d'arrêtés, comme l'interdiction de cracher dans les rues ou d'étendre son linge, Robert Ménard affiche une certaine fermeté.

L'opposition dénonce sa passivité dans certains quartiers

Si le maire FN semble plaire à une partie des habitants, au niveau de l'opposition, les critiques fusent. Selon Christophe Coquemont, fondateur du collectif Union citoyenne humaniste : "On a quitté le centre historique, le quartier en zone prioritaire avec une mixité de population reste assez pauvre. Robert Ménard ne fait rien".

La ville attend beaucoup du maire. Un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté et 15% des administrés sont au chômage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne