Une plainte contre l'obsolescence programmée

France 2

Concernant l'obsolescence programmée, une première plainte vient d'être déposée contre des fabricants d'imprimantes. Ils sont accusés d'avoir programmé la fin de vie de leurs machines.

La durée de vie de votre imprimante est-elle programmée ? Tombe-t-elle en panne alors qu'elle pourrait encore fonctionner ? C'est la certitude d'une association qui lutte contre l'obsolescence programmée. Elle publie ce mardi un rapport et va jusqu'à déposer une plainte contre plusieurs fabricants. Dans le viseur de l'association, des petites puces situées sur des cartouches d'encre. Elles servent à compter les impressions effectuées. Au bout d'un certain nombre, la puce bloquerait l'imprimante.

"C'est pour les fabricants"

Des dysfonctionnements suspects qu'un réparateur a l'habitude de déjouer. Sur certaines imprimantes un message s'affiche informant que le réservoir d'encre sale est plein. Mais avec un logiciel spécial, l'imprimante redémarre. "Il est loin d'être plein. C'est juste que pour le fabricant, au bout de deux ou trois ans, si l'imprimante n'est pas tombée en panne d'autre chose, il faut bien qu'elle s'arrête pour que l'utilisateur achète une autre imprimante", explique Paul Milhorat, technicien encros.fr. La France est le seul pays au monde à interdire l'obsolescence programmée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne