Spectacles : "Peau d'âne", de l'écran à la scène

FRANCE 2

Après avoir été adapté en film par le réalisateur Jacques Demy, le conte de Charles Perrault, "Peau d'âne" revit sur scène. Le spectacle s'est installé au théâtre Marigny, à Paris.

C'est l'authentique histoire d'une princesse avec de jolies robes, des paillettes et une quête insatiable de l'amour et du prince charmant. Sauf que cette princesse-là se retrouve servante, parce que c'est déguisée en souillon qu'elle pourra échapper à son père incestueux, qui souhaite l'épouser. Au cinéma, c'est Jean Marais qui convoitait sa fille, incarnée par Catherine Deneuve. Un film culte de Jacques Demy mis en musique par Michel Legrand en 1970. Aujourd'hui, pour la première fois sur scène et malgré la gravité du sujet, le conte reste enchanteur pour les comédiens. Un conte éternel qui se joue des temporalités. Dans son adaptation, Jacques Demy faisait atterrir la princesse en hélicoptère au château de Chambord. Aujourd'hui au théâtre, Peau d'âne se balade en trottinette.

Une histoire qui traverse les siècles

L'anachronisme est peut-être plus important que l'on croie, car tout le monde attribue à Charles Perrault la paternité de l'histoire en 1694, mais elle était déjà citée par Molière dans Le Malade imaginaire en 1682, et avant lui par La Fontaine dans une fable écrite en 1678. Peau d'âne, c'est aussi cette recette du cake d'amour, à déconseiller aux gastronomes, mais qui semble un délice à chanter sur des compositions inoubliables. Comme dans tous les contes de fées, tout se termine bien et personne ne se casse les dents sur la bague cachée dans le gâteau d'amour. Le prince peut épouser la princesse. Depuis plus de 300 ans, Peau d'âne traverse les âges : hier sur l'écran, aujourd'hui sur les planches et toujours dans le cœur des enfants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne