Pour préserver les fonds marins, Sea Shepherd fait la chasse aux "filets fantômes"

France 2

Connaissez-vous les "filets fantômes" ? Il s'agit de tous les équipements de pêche perdus ou abandonnés au gré des flots ,une menace sérieuse pour l'environnement. L'ONG Sea Shepherd s'est lancée vendredi 4 août au large de Palavas-les-Flots (Hérault) dans une opération de chasse d'envergure. 

C'est un site apprécié des plongeurs, à 5 kilomètres des côtes de Palavas-Les-Flots. Il y a quelques mois encore, on y trouvait des congres et des langoustes. Aujourd'hui, un énorme filet a asphyxié la faune et la flore, un filet de pêche abandonné que l'association Sea Shepherd  a décidé de découper et de remonter, morceau par morceau. "Il faut l'imaginer sur entre 100 et 200 mètres de long et sur une surface qui recouvre plusieurs milliers de mètres carrés, presque un demi-hectare de surface", explique l'un des humanitaires.

600 000 tonnes d'équipements de pêche

Ces filets sont appelés "filets fantômes", et pour sensibiliser le grand public à ces problèmes, ces écologistes défenseurs des fonds marins ont ouvert leur bateau aujourd'hui. "On est quand même dans une culture où quand c'est au fond de l'eau ça ne se voit pas et on n'est pas trop interpellé", estime un curieux. Depuis le début de la campagne, les protecteurs de l'environnement ont déjà repêché une dizaine de filets en Méditerranée, en apparence perdu comme celui de Palavas. Cette pêche au filet fantôme veut interpeller les pouvoirs publics pour qu'ils agissent vite. L'ONU estime à plus de 600 000 tonnes ces équipements de pêche oubliés dans les profondeurs marines.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne