Maires : démissions en série

France 2

Les maires de France sont à bout. Face aux baisses des dotations de l'État, ils sont de plus en plus nombreux à présenter leur démission avant la fin de leur mandat.

Si le village de Castillon (Alpes-Maritimes) ne manque pas de charme, cela n'a pas suffi à retenir son maire. L'élu a décidé de présenter sa démission en février dernier. Pour lui, le manque d'argent et l'absence de soutien de la part de l'État rendent les communes ingérables. Ici, par exemple, l'Éducation nationale a décidé de fermer l'école malgré les efforts du maire. Après dix ans à la tête du village, il rend son écharpe tricolore, le cœur lourd.

Deux fois plus de maires démissionnaires depuis 2014

Un peu partout en France, la lassitude des maires grandit. Dans le Morbihan à Locqueltas, le nombre d'habitants augmente, mais pas les moyens de la commune. Le maire a dû abandonner certains grands projets. En cinq ans, les dotations de l'État ont diminué de 30% et la taxe d'habitation sera bientôt supprimée. Le maire assume seul cette austérité budgétaire qu'il ne maitrise pas. Si lui ne baisse pas les bras, le nombre de maires démissionnaires a doublé depuis 2014. La situation pourrait même s'aggraver pour certaines associations d'élus qui craignent une pénurie de candidats pour l'échéance de 2020. Les maires ruraux sont particulièrement concernés : ils sont 80% des maires démissionnaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne