Festivals de Cannes : des photos hors cadre

FRANCE 2

Le palmarès du Festival de Cannes sera révélé dimanche 28 mai. Julie Beckrich, en direct de la croisette livre les derniers moments de cette 70e édition.

Sur le tapis rouge, les stars font leur cinéma et les photographes ne demandent que ça. Dans la famille des photographes, il y a les officiels, accrédités, mais désormais ils doivent faire face à la concurrence des téléphones portables. Ceux des fans et parfois ceux des stars elles-mêmes. Pascal le Segretain fait partie des 220 photographes accrédités pour la montée des marches, et chaque soir c'est tout un rituel. Costume, noeud papillon et chaussures noires obligatoires. Comme tous les photographes, il doit s'installer une heure avant l'entrée des artistes. Il lui faut passer le sas de sécurité et récupérer rapidement ses trois objectifs et accessoires. Puis il montre une nouvelle fois patte blanche pour aller gagner sa place sur le bord du tapis rouge.

"Là il faut jouer des coudes"

La sienne est idéale, au premier rang, personne devant lui pour le gêner quand il prend des photos. "Chaque agence à sa place, nous en avons deux, de chaque côté du tapis au premier rang. Et puis il y a ceux qui n'ont malheureusement pas la chance de travailler dans une grande boîte et qui se retrouvent au deuxième et troisième rang. Là c'est compliqué, et là il faut jouer des coudes", explique-t-il. À côté des photographes accrédités, il y a ceux qui veulent se faire une place sur le tapis, comme une jeune instagrammeuse. Elle fait des photos d'un mannequin avec son téléphone portable et les diffuse instantanément sur les réseaux sociaux. Mais elle est écartée rapidement par les vigiles, priorité aux photographes officiels. Sur le tapis rouge, les plus grands des réalisateurs de Raymond Depardon à Roman Polanski, tous se laissent prendre au jeu d'une montée des marches immortalisée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne