VIDEO. Une réforme difficile à mener pour le pape François

FRANCE 2

Le souverain pontife rencontre une résistance de la part des conservateurs pour ouvrir l’Eglise aux homosexuels et aux divorcés, ce qui va le forcer à attendre avant d’arriver à ses fins.

Dimanche matin, le pape François a béatifié Paul VI, l’architecte du concile Vatican II et de la grande ouverture de l’Eglise au monde contemporain. Un symbole pour le souverain pontife, qui va devoir encore attendre avant d’imprimer sa marque sur l’Eglise et de l’ouvrir aux homosexuels et aux divorcés.

Patience et persévérance

Lors du synode réuni cette semaine au Vatican, les évêques les plus conservateurs ont bloqué la modernisation lancée par François. Celui-ci leur a adressé un message lors de l’homélie ce dimanche : "Nous avons semé, et nous allons continuer à semer avec patience et persévérance".

Un second synode sur la famille est prévu en 2015, et quelle que soit la manière dont il se déroule, le mot de la fin reviendra au pape François.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne