VIDEO. L’idée du contrat de travail unique refait surface.

C’est l’une des propositions phares du tout nouveau Nobel d'économie français Jean Tirole.

Le contrat de travail unique remplacerait tout à la fois le CDD et le CDI. Il serait à durée indéterminée mais il serait moins protecteur que le CDI. Les licenciements seraient plus faciles. Manuel Valls s’est y déclaré assez favorable mais les syndicats y sont toujours farouchement opposés.

C’est une "idée intéressante", a estimé jeudi le Premier ministre, mais il a rapidement souligné que le gouvernement ne chercherait pas à l’imposer. "Les partenaires sociaux ne l'ont pas adopté, il y a d'autres manières de libérer le marché du travail, puisque aujourd'hui nous avons malheureusement plusieurs millions de chômeurs. Ces discussions doivent avoir lieu d'abord au sein des partenaires sociaux", a-t-il dit.

Proposition de Nicolas Sarkozy

Mais les discussions ne sont pas encore à l’ordre du jour car le sujet est explosif. L’idée avait déjà été proposée par Nicolas Sarkozy durant sa campagne présidentielle en 2007. Mais son gouvernement ne l’a jamais lancée. Les syndicats répètent qu’ils y sont farouchement opposés.

" Cela veut dire plus d’instabilité, cela veut dire plus de précarité et cela veut dire surtout un véritable renoncement au fait qu’on puisse inscrire sa carrière professionnelle tout au long de sa vie, c’est la remise en cause permanente du contrat de travail ", juge Didier Lepaon, secrétaire général de la CGT, interrogé par une équipe de France 2.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne