VIDEO. L’hommage unanime des salariés de Total à Christophe de Margerie

France 2

Christophe de Margerie, décédé lundi soir dans un accident d’avion à Moscou à l’âge de 63 ans était un patron très apprécié et  très respecté des quelque 100 000 salariés du groupe, dont 33 000 travaillent en France.

"Emotion et tristesse", titrait mardi matin un tract CFDT distribué à l’entrée du siège de Total, à La Défense. C’est un résumé des sentiments éprouvés par l’ensemble des salariés rencontrés par les équipes de France 2 sur plusieurs sites du groupe.

Premier à arriver au siège, Thierry Desmaret,  celui qui dirigeait la société avant Christophe de Margerie, est particulièrement ému. "C’est une personnalité d’une richesse exceptionnelle, très attachante et je dois dire que je perds un ami et la société un dirigeant qui était d’une qualité exceptionnelle", déclare Thierry Desmarest, qui est maintenant président d’honneur de Total.

Une grande figure paternelle

Choqués, les salariés sont unanimes pour souligner la qualité de dirigeant de Christophe de Margerie, et en particulier son souci de rester proche d’eux. "Il connaissait beaucoup de gens personnellement, c’était la force de Christophe de Margerie", dit l’un d’eux. "C’était un homme très ouvert, il vous mettait à l’aise tout de suite", renchérit un salarié originaire du Gabon.

"C’était une grande figure paternelle au sein de Total", explique une employée de la raffinerie Total de Grandpuits en Seine-et-Marne.

"Il avait son caractère qui tranchait par rapport au patronat français, c’est ce qui faisait son côté sympathique", dit un salarié du centre de recherche de Pau, "après il avait son  côté arrogant, son côté grand patron, l’environnement ce n’était pas forcément sa première priorité".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne