VIDEO. Le logo Produit de l’année n’est pas forcément un gage de qualité

France 2

Il faut distinguer labels qui apportent de la sécurité aux consommateurs et logos marketing.

Pour attirer le consommateur perdu parmi des dizaines de produits semblables, certaines marques apposent un macaron rouge : un logo "Elu Produit de l’année". Une cinquantaine de produits l’arborent chaque année. Mais il s’agit d’un simple sondage et non d’un label de qualité, mettent en garde les associations de consommateur.

Pour Christophe Dehaut, directeur commercial de Persavon, le logo Produit de l’année a été efficace lorsqu’il a été mis sur une lessive destinée aux vêtements pour bébés. "Nous avons pu constater un accroissement de nos ventes de l’ordre de plus de 30%", confie-t-il à une équipe de France 2.

18.000 euros par an

Mais ce macaron a un coût pour l’entreprise. Si le produit est sélectionné, il en coûte 4.000 euros pour participer. Les gagnants versent ensuite 18.000 euros pour avoir le droit d’apposer le logo sur leur produit.

Un premier jury composé de publicitaires et d’industriels valide les candidatures et note les produits. Etape suivante : 10.000 Français répondent à un questionnaire en ligne.

Mais il ne s’agit pas d’un test de qualité. Le fondateur du logo, Christian Lebret l’assume. "On n’a jamais été présenté comme un label de qualité", dit-il.

C’est bien le reproche de certaines associations de consommateurs qui dénoncent une confusion entre labels officiels et logos. "Vous avez d’un côté des signes de qualité qui sont construits avec beaucoup de sécurité pour le consommateur et vous avez de l’autre côté, quelque chose qui est attractif commercialement parlant  mais dont on est à la limite pas du tout sûr de la qualité" dit Reine-Claude Mader, de l’association CLCV

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne