VIDEO. Des négligences criminelles à l’origine de l’accident d’avion de Total

France 2

L’accident dans lequel est mort lundi soir le PDG de Total Christophe de Margerie est probablement dû à de grossières erreurs de l’aéroport : déneigeuse sur la piste et contrôle défaillant.

La commission d’enquête chargée de faire la lumière sur le crash de l’avion privé dans lequel est mort lundi soir le PDG de Total Christophe de Margerie parle d’ores et déjà de "négligences criminelles" des responsables de l’aéroport, rapporte le correspondant de France 2 Alban Mikoczy en direct de l’aéroport de Vnoukovo.

L'avion privé,  un Falcon 50 exploité par la compagnie Unijet, qui transportait le dirigeant du géant pétrolier, première entreprise française par les bénéfices, est entré en collision avec une déneigeuse alors qu'il décollait de Vnoukovo, l'un des trois aéroports internationaux de Moscou.

Un seul stagiaire dans la tour de contrôle ?

Selon les dernières informations des médias russes, la faute principale est à chercher dans la tour de contrôle. Il semble que personne n’ait fait attention à la déneigeuse qui était encore sur les bords de la piste. "Peut-être parce que les aiguilleurs du ciel n’étaient tout simplement pas là", raconte Alban Mikoczy. Selon les médias russes, il n’y avait plus qu’un stagiaire dans la tour de contrôle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne