VIDEO. Après les inondations, reconstruire pour protéger

France 2

Quelque 2 000 sites à risques devront faire l’objet d’une inspection, a décidé la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal. Une équipe de France 2 s’est rendue dans les Hautes-Pyrénées, frappées par des inondations en 2013.

Autrefois, le terrain de camping de Denis Fortune à Barèges s’étendait comme un terrain verdoyant au bord de l’eau. Après les inondations de juin 2013, qui ont coûté la vie à deux personnes dans la région, il a entrepris des travaux pour sécuriser son terrain.

Dix mètres de surélévation, la moitié de la superficie du camping sacrifiée, il s’est éloigné du cours d’eau pour gagner en sécurité.

Conscience du risque

Dans le village voisin de Luz-Saint-Sauveur, tous les campings situés en zone à risques ont un cahier d’alerte, mis à jour chaque année et qui spécifie entre autres les lieux de regroupement et la conduite à tenir en cas d’alerte.

En plus de cela, Cathy Sesqué a procédé à des aménagements de son camping, lui aussi situé proche d’un cours d’eau. "Avant il n’y avait pas d’enrochement bétonné, il y a avait simplement des petits talus", explique-t-elle, montrant que la sécurité est l’une des priorités des professionnels du tourisme de la région.

La conscience du risque est également présente chez les élus. "Toute la reconstruction se fait dans la réflexion de la protection, et pas juste de la reconstruction des berges, c’est l’anticipation de la protection en cas d’événement", souligne Laurent Gransimon, le maire de Luz-Saint-Sauveur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne