Logement : un plan qui fait consensus ?

FRANCE 2

Inédit dans son mode de fonctionnement et dans son mode de financement, le plan logement annoncé ce jeudi 10 janvier par Action logement et le Medef fait-il consensus ? Qu'en pensent les salariés ou encore les professionnels du logement ? Éléments de réponse.

Une subvention pour isoler son logement, une prime de déménagement... Des aides exclusivement réservées aux salariés modestes des entreprises. Des mesures bien accueillies par les jeunes ouvriers de cette PME alsacienne. "Le salaire moyen des gens n'est pas très élevé. Donc si on pouvait économiser sur certaines choses, c'est forcément intéressant", estime ainsi l'un des employés. Pour la Fondation Abbé-Pierre, ce plan est positif, mais il laisse de côté les plus vulnérables dans l'accès au logement, ceux qui ne sont pas forcément salariés, notamment les 3 millions de personnes vivant dans l'insalubrité ou qui n'ont pas de domicile personnel.

"C'est forcément du travail, de l'emploi"

Les patrons des entreprises du bâtiment, eux, se félicitent de ces mesures, en particulier pour les sommes destinées à la construction ou à l'amélioration de l'habitat. "Pour nos entreprises, c'est forcément du travail, de l'emploi, à un moment où notre activité commençait, en plus, à se ralentir. Donc ça arrive pile au bon moment", constate ainsi Jacques Chanut, président de la fédération du bâtiment. Ce plan de 9 milliards d'euros, investis sur quatre ans, devrait générer 20 milliards d'euros d'activité pour les entreprises du secteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne