Entreprise : le beau geste d'un patron

FRANCE 2

Ce chef d'entreprise aurait pu vendre sa société à prix d'or à un grand groupe, mais il préfère la céder à des conditions avantageuses à ses salariés. 

Après 30 ans dans son entreprise, Éric Belile n'a pas perdu le contact avec ses salariés. Des soucis de santé aux retards de livraison, ce patron est sur tous les fronts, et en plus avec le sourire. Cette entreprise de livraison d'imprimantes, c'est son bébé. "J'ai commencé dans une cave parce que je n'avais pas beaucoup de sous pendant deux ans et puis au fur et à mesure les affaires se sont améliorées, c'est devenu prospère, c'est devenu pérenne, et aujourd'hui, nous sommes dans l'un de nos entrepôts, et vous voyez que ça bosse dur ici", explique Eric Belile.

"Comme un père"

Pas question de la vendre au plus offrant. Pour protéger ses employés, il va laisser l'affaire à cinq de ses cadres. "Vous imaginez si je lui dis demain qu'il est viré ? Il est avec moi depuis 20 ans", s'exclame le chef d'entreprise. Dans quelques mois, c'est Vincent Le Quer, actuel responsable marketing, qui aura donc la responsabilité des salariés : "C'est presque comme un père. Quand vous êtes embauché à une vingtaine d'années et que vous grandissez avec un type comme Éric, quelque part il participe presque à votre éducation",  estime Vincent Le Quer. 
 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne