Rentrée scolaire : le casse-tête de la baby-sitter

Le casse-tête de la rentrée, pour les parents, c'est souvent de trouver un ou une baby-sitter. Le but : venir chercher les enfants à la sortie de l'école, les garder le mercredi après-midi. Avant de détailler les aides et abattements fiscaux possibles, voyons comment les parents se débrouillent. Théo et Quentin ne sont pas autonomes. Ils ont bien d'aide pour venir les chercher à la sortie de l'école. Le père rédige le contrat de la baby-sitter. On a trouvé la bonne personne qui répond à nos attentes. Elle ira chercher les enfants à l'école les mardis et jeudis. Elle s'occupera d'eux. Avec les nouveaux rythmes scolaires les parents s'inquiètent. Cette année, l'école se termine à 16h. Il a décidé de recourir à une société qui propose des gardes à domicile. On est entre 40 et 50 heures Soit 1 000 euros par mois. Les familles sont aidées par les Caisses d'allocations familiales et en déduction d'impôts. L'urgence est de recruter 50 baby-sitters supplémentaires. On va vous proposer une mission rapidement. On a des urgences liées à la rentrée des classes. Avec la semaine de 4,5 jours, le secteur se développe. Cette entreprise annonce une activité en hausse de 30%. Il faut un étudiant Bac+3. Cela va être assez compliqué. Les tarifs pourraient augmenter avec des régions où le coût horaire est plus élevé comme en Ile-de-France.

Le casse-tête de la rentrée, pour les parents, c'est souvent de trouver un ou une baby-sitter. Le but : venir chercher les enfants à la sortie de l'école, les garder le mercredi après-midi. Avant de détailler les aides et abattements fiscaux possibles, voyons comment les parents se débrouillent.

Théo et Quentin ne sont pas autonomes. Ils ont bien d'aide pour venir les chercher à la sortie de l'école. Le père rédige le contrat de la baby-sitter.

On a trouvé la bonne personne qui répond à nos attentes. Elle ira chercher les enfants à l'école les mardis et jeudis. Elle s'occupera d'eux.

Avec les nouveaux rythmes scolaires les parents s'inquiètent. Cette année, l'école se termine à 16h. Il a décidé de recourir à une société qui propose des gardes à domicile.

On est entre 40 et 50 heures Soit 1 000 euros par mois.

Les familles sont aidées par les Caisses d'allocations familiales et en déduction d'impôts. L'urgence est de recruter 50 baby-sitters supplémentaires.

On va vous proposer une mission rapidement. On a des urgences liées à la rentrée des classes.

Avec la semaine de 4,5 jours, le secteur se développe. Cette entreprise annonce une activité en hausse de 30%.

Il faut un étudiant Bac 3. Cela va être assez compliqué.

Les tarifs pourraient augmenter avec des régions où le coût horaire est plus élevé comme en Ile-de-France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne