Région PACA : grisaille et pluie de mai

Aucun d'entre eux n'a encore été interpellé. Difficile d'imaginer une telle grisaille un 16 mai. Le Festival de Çannes s'est ouvert hier soir sous une pluie diluvienne. Aujourd'hui, sur la côte méditerranéenne, on s'attend a des cumuls de précipitations impressionnants. Et le soleil ne devrait pas se montrer avant dimanche. Triste carte postale de la Côte d'Azur en ce printemps. Les rares promeneurs sont philosophes. J'en profite pour voir la mer, la couleur de l'eau est intéressante. Ça me gêne pas. J'aime les promenades comme ça. On aurait voulu dire aux gens du Nord qu'il faisait beau. Mais avec le festival, on peut pas tricher. Dans les restaurants de plage, pas de service aujourd'hui. C'est un jour où je travaille pas. Les employés sont en repos. A côté, on prépare les tables à l'abri. On ne fait que 40 % de ce que l'on fait normalement. Nous avons des employés à l'année, on est obligés d'ouvrir. Ce petit chiffre d'affaires nous permet de tenir.

Aucun d'entre eux n'a encore été interpellé.

Difficile d'imaginer une telle grisaille un 16 mai. Le Festival de Çannes s'est ouvert hier soir sous une pluie diluvienne. Aujourd'hui, sur la côte méditerranéenne, on s'attend a des cumuls de précipitations impressionnants. Et le soleil ne devrait pas se montrer avant dimanche.

Triste carte postale de la Côte d'Azur en ce printemps. Les rares promeneurs sont philosophes.

J'en profite pour voir la mer, la couleur de l'eau est intéressante.

Ça me gêne pas. J'aime les promenades comme ça.

On aurait voulu dire aux gens du Nord qu'il faisait beau. Mais avec le festival, on peut pas tricher.

Dans les restaurants de plage, pas de service aujourd'hui.

C'est un jour où je travaille pas. Les employés sont en repos.

A côté, on prépare les tables à l'abri.

On ne fait que 40 % de ce que l'on fait normalement. Nous avons des employés à l'année, on est obligés d'ouvrir. Ce petit chiffre d'affaires nous permet de tenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne