Céline Asselot

Marie Drucker, France 2 : "On a une fausse image des femmes en prison"

Jean-Paul Lubot : "Marie-Claire veut être plus porteur de sens"

Xavier Durringer, réalisateur : "Le film montre que la radicalisation peut toucher tout le monde"

Sarah Lebas : "Les enfants sont les grands oubliés de la question des migrants"

Paul Moreira : "On a eu une vision manichéenne de la révolution ukrainienne"

Mathieu Vergne (TF1) : "On est le pays où les talents réussissent le mieux"

Pierre Place : "Il y a un vrai problème de machisme dans la BD"

Marc-Olivier Fogiel : "Les invités du Divan se mentent parfois à eux-mêmes"

Stéphane Rotenberg : "Top chef n’a rien à avoir avec Masterchef"

Alexandre Michelin, directeur de Spicee : "Evidemment, la qualité coûte cher"

Guillaume Goubert, directeur de "La Croix" : "il fallait réfléchir pour attirer plus jeunes"

Yves Rénier : "Je suis plus heureux derrière une caméra que devant"

Cyrille Eldin : "J’ai découvert que moi aussi je pouvais être macho"

Eric Chol : "Courrier International reste une fenêtre sur le monde"

Kathleen Grosset: "les agences de presse, c’est le travail de l’ombre"

Françoise-Marie Santucci: "Elle, un mélange de légèreté et de gravité"

Nouveaux Guignols : personne n'a vraiment hurlé de rire

Didier Quillot (Move Publishing) : "Il faut développer le digital"

Jean-Michel Bretonnier (La Voix du Nord) : "Nous ne voulons pas assener tous les jours notre position"

Hélène Roussel : "Les adolescents ont un problème de distanciation par rapport aux images"

Sylvie Pierre-Brossolette : "Le nombre de présentatrices est en baisse"

La parité hommes-femmes à la télévision toujours pas respectée

Fleur Pellerin : un portrait soft après une vraie fausse interview cash

Laurent Romejko : "Les gens sont plus attentifs à ce qu’ils produisent"

Donatien Lemaître : "J’avais envie de faire réagir les citoyens"

André Manoukian : "Pour écrire une belle chanson d’amour, il faut avoir été quitté !"

Jérôme Fenoglio : "On essaie d’être un service public de l’information vérifiée"

Julien Bergeaud : "Le public d’Eurosport est populaire et familial"

Frédéric Krivine : "On raconte des histoires dans la grande histoire"

Gaspard de Chavagnac : "Le budget a dépassé les 27 millions d’euros"

Vous êtes à nouveau en ligne