Pyrénées : les routes envahies par les eaux

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La force de l'eau a emporté plusieurs tronçons de route. Des agglomérations restent ce soir encore complètement isolées. C'est le cas de Luz-Saint-Sauveur. Nous nous sommes rendus sur place avec les pompiers. Les routes sont envahies par les eaux. C'est dans cette rue qu'un homme de 75 ans a perdu la vie cet après-midi. La personne s'est approchée de la rambarde, une vague est montée, et l'a projetée dans le lit de la rivière. Nous avons retrouvé son corps 800 m en aval. Le quotidien est rythmé par le va-et-vient des secours. On ne sait pas trop ce qu'il se passe. On n'a pas d'infos sur Luz, parce qu'on est coupe à la fois de Barèges et de la vallée. On n'a jamais vu ça. Espérons que les pouvoirs publics s'occupent de nous. La décrue n'est pas amorcée, de nouvelles pluies sont annoncées. C'est la peur de voir à nouveau les eaux monter. On a bloque le passage, parce que le risque, c'est que ça déborde. Près de 50 hommes sont venus en renfort, pompiers, sécurité civile. Il y a un pompier qui est sur place détache toute la journée chez nous. Pendant ce temps, les pelleteuses continuent leur travail. On essaie de faire des protections pour dévier l'eau. C'est difficile. Les secours sont autorises à accéder au village. Personne ne peut passer. En cause : ces gigantesques trous. Tant qu'ils n'auront pas été comblés, Luz-St-Sauveur restera coupé du monde. On vous retrouve à l'endroit même où la route est coupée, Véronique Gaglione, bonsoir.

La force de l'eau a emporté plusieurs tronçons de route. Des agglomérations restent ce soir encore complètement isolées. C'est le cas de Luz-Saint-Sauveur. Nous nous sommes rendus sur place avec les pompiers.

Les routes sont envahies par les eaux. C'est dans cette rue qu'un homme de 75 ans a perdu la vie cet après-midi.

La personne s'est approchée de la rambarde, une vague est montée, et l'a projetée dans le lit de la rivière. Nous avons retrouvé son corps 800 m en aval.

Le quotidien est rythmé par le va-et-vient des secours.

On ne sait pas trop ce qu'il se passe. On n'a pas d'infos sur Luz, parce qu'on est coupe à la fois de Barèges et de la vallée.

On n'a jamais vu ça. Espérons que les pouvoirs publics s'occupent de nous.

La décrue n'est pas amorcée, de nouvelles pluies sont annoncées. C'est la peur de voir à nouveau les eaux monter.

On a bloque le passage, parce que le risque, c'est que ça déborde.

Près de 50 hommes sont venus en renfort, pompiers, sécurité civile.

Il y a un pompier qui est sur place détache toute la journée chez nous.

Pendant ce temps, les pelleteuses continuent leur travail.

On essaie de faire des protections pour dévier l'eau. C'est difficile.

Les secours sont autorises à accéder au village. Personne ne peut passer. En cause : ces gigantesques trous. Tant qu'ils n'auront pas été comblés, Luz-St-Sauveur restera coupé du monde.

On vous retrouve à l'endroit même où la route est coupée, Véronique Gaglione, bonsoir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne