VIDEO. Valls dénonce les "attaques outrancières" de Trierweiler

Le Premier ministre a réagi, jeudi en marge d'une déplacement en Meurthe-et-Moselle, à la sortie du livre révélations de l'ancienne compagne de Hollande.

"Je crois que le débat public et notre vie publique" ont "besoin de respect, je rajouterais d'ailleurs un autre mot : 'dignité'." Manuel Valls n'a pas mâché ses mots au moment de commenter la sortie du livre de Valérie Trierweiler, jeudi 4 septembre, en marge d'un déplacement dans une école de Saulxures-lès-Vannes (Meurthe-et-Moselle). "Par des attaques outrancières, par le mélange de la vie publique et de la vie privée, on abaisse le débat", a poursuivi le Premier ministre.

"Nous ne nous laisserons en aucun cas entraîner dans ces discussions. Ce que les Français attendent du gouvernement, de moi-même comme Premier ministre, c'est de répondre à leurs attentes : emploi, logement, vie chère, préparation de l'avenir avec l'école", a insisté le chef du gouvernement.

"Je n'alimenterai en aucune façon ce débat. (...) Je ne me laisserai pas entraîner sur le terrain privé", a assuré un peu plus tôt Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie et ancienne compagne de François Hollande, sur BFMTV.

Vous êtes à nouveau en ligne