VIDEO. UMP: analyse des résultats

France 2

Nicolas Sarkozy n'a pas obtenu le score espéré, mais s'impose tout de même avec une marge d'avance.

"Pour Nicolas Sarkozy, c'est un score moyen, ce n'est pas le plébiscite espéré. En 2004, il avait obtenu 84%. L'homme du jour, c'est Bruno Le Maire qui n'espérait pas atteindre 30%. Il a fait une vraie campagne avec 95 meetings et a réussi un score important. L'ancien chef de l'État va devoir tenir compte de ses adversaires pour rassembler. Il a déclaré que cette victoire constituait un nouveau départ pour l'UMP, ce qui pourrait se traduire par un changement de nom et un changement de programme", analyse Nathalie Saint-Cricq, journaliste au service politique de France 2.

Vers un duel Sarkozy-Juppé

Désormais, Nicolas Sarkozy doit parler aux sympathisants et aux Français. "Je le félicite pour sa victoire. À lui de redonner à l'UMP l'élan qu'elle attend. Je félicite également Bruno Le Maire qui fait un score remarquable, ainsi qu'Hervé Mariton", a affirmé Alain Juppé. "Ce dernier pourrait avoir des difficultés à exister. Il n'a ni le réseau ni la machine de guerre que représente l'UMP à ses côtés", conclut la journaliste.

Vous êtes à nouveau en ligne