VIDEO. Ségolène Royal sur Claude Bartolone : "Le machisme n’est pas mort"


BFM Politique: L'interview de Ségolène Royal... par BFMTV

Confrontée aux critiques du président de l'Assemblée nationale dans son dernier livre, la ministre a dénoncé le sexisme persistant de certains politiques.

"Même si elle leur avait déclamé les pages jaunes, elle aurait eu le même succès. (...) Ce fut un moment assez inédit d'incarnation sans message." Dans son dernier livre, Je ne me tairai plus, le président socialiste de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, est sans pitié envers la campagne présidentielle de Ségolène Royal en 2007. Des critiques qui prouvent que "le machisme n'est pas mort", pour la ministre de l'Ecologie, invitée de BFMTV, dimanche 19 octobre.

"Chez certains hommes, il n'y aura jamais le déclic"

"C'est terrible. Est-ce qu'il dirait ça d'un homme ?", s'interroge Ségolène Royal, réduite par Bartolone à une candidate sans message dont le succès à la primaire socialiste, en 2006, ne reposait que sur son image. Un jugement qui consterne cette dernière : "Je crois que chez certains hommes, il n'y aura jamais le déclic pour se dire 'une femme est notre égale' et 'une femme peut être aussi intelligente qu'un homme'." Et la ministre de l'Ecologie de conclure : "Tant mieux s'ils sont heureux dans leur bulle."

La rivalité de Ségolène Royal avec Claude Bartolone ne date pas d'hier. "Il a fait partie de ceux qui ne m'ont pas beaucoup aidé" en 2007, rappelle-t-elle. En 2012, elle convoitait le poste de présidente de l'Assemblée nationale avant de perdre l'élection législative à La Rochelle, laissant la voie libre à Bartolone.

Vous êtes à nouveau en ligne