VIDEO. "Le pardon plutôt que la division" pour Copé, proclamé président de l’UMP

Francetv info

Jean-François Copé a regretté "des remises en cause" à son encontre "extrêmement choquantes". "Pour autant, je ne polémiquerai pas."

CHAOS A L'UMP – La commission des recours a proclamé vainqueur Jean-François Copé, lundi 26 novembre, avec 952 voix d'avance sur François Fillon. Jean-François Copé a regretté "des remises en cause" à son encontre "extrêmement choquantes" "Pour autant, je ne polémiquerai pas. C'est un devoir que je m'impose (...) Nous devons maintenant reconstruire. Le temps de la reconstruction interne s'impose." Il s'est adressé à la presse au siège de l'UMP, à Paris, après le communiqué qui a annoncé sa désignation à la tête du parti. 

Il demande aux parlementaires de "se parler" et aux cadres de l'UMP "d'organiser des groupes de parole et de réflexion" pour associer tous les adhérents "au travail de reconstruction qui s'impose".

"Je m'engage à lancer une réforme de nos statuts, afin d'améliorer nos conditions d'élections", a-t-il poursuivi, "et à respecter les courants" au sein de l'UMP. Il entend pour cela créer un "collège" paritaire "avec différentes personnalités du parti", dont François Fillon. "Nous avons besoin de lui."

 

Vous êtes à nouveau en ligne