VIDEO. "Je ne suis pas sûr de réussir", dit Juppé

Francetv info

"L'homme de la médiation de la dernière chance", comme le décrit "Le Figaro", ne veut pas alimenter de faux espoirs.

CHAOS A L'UMP - Le pompier de l'UMP, Alain Juppé, pose ses conditions pour tenter de sortir le parti du chaos"L'homme de la médiation de la dernière chance", comme le décrit Le Figaro, a précisé, vendredi 23 novembre, ne pas vouloir alimenter de faux espoirs : "Je ne suis pas sûr de réussir", a tempéré le maire de Bordeaux.

Il "demande à Jean-François Copé et à François Fillon de [le] rencontrer avant dimanche soir pour se mettre d'accord sur les modalités de la médiation", avant la première réunion de la commission nationale des recours ce même jour. Il souhaite que l'instance de médiation soit composée de cinq membres : lui-même, deux personnalités neutres nommées par ses soins et deux représentants de Jean-François Copé et François Fillon.

Il demande à la commission des recours de l'UMP de ne pas se réunir avant d'avoir été entendue par la commission de médiation. Il souhaite aussi que les membres de la commission nationale des recours ayant pris parti pour l'un ou l'autre des candidats "se déportent". Il demande enfin que les deux hommes et leurs lieutenants "s'abstiennent d'attaques personnelles" et de "noms d'oiseaux".

Vous êtes à nouveau en ligne