VIDEO. François Hollande se pose en rassembleur

France 3

Lors son allocution face à la presse ce 5 février, le Président a affiché sa volonté de cohésion nationale, dans le prolongement de l'esprit du 11 janvier. France 3 revient sur ses déclarations.

C'est un François Hollande grave et déterminé qui s'est présenté face à la presse ce jeudi 5 février, pour la cinquième allocution de son quinquennat. Presque un mois après les attentats en France, il a présenté la cohésion nationale comme une voie d'avenir.
Pour renforcer cette dernière, il veut élargir le service civique. "Tout jeune de moins de 25 ans qui fera la demande, fera un service civique de huit mois. (...) Tout jeune pourra faire un service civique dès le 1er juin à sa demande", a-t-il déclaré.
Le chef de l’État a érigé l'école de la République comme "la meilleure arme pour la reconquête" face à "tous les maux qui peuvent frapper la société". La formation des enseignants sera renforcée, comme la maîtrise du français dès la maternelle.

Au centre de l'Europe

François Hollande a aussi fait part de sa volonté de promouvoir l'égalité des territoires. Au niveau européen, il se pose en médiateur entre la Grèce et l'UE, pour que les Grecs puissent "faire des réformes, payer les dettes et, en même temps, trouver la solidarité européenne".
Le Président est ensuite parti pour Kiev, en Ukraine, avec Angela Merkel pour trouver une issue pacifique à la guerre. "Le temps presse. Il ne sera pas dit que la France et l'Allemagne, ensemble, n'auront pas tout tenté, tout entrepris, pour préserver la paix", a-t-il martelé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne