VIDEO. "Envoyé spécial" enquête sur la spéculation en Corse

Le ministre de l\'Economie et des Finances, Nicolas Sarkozy (G), et son épouse Cécilia saluent les acteurs Jean Reno (D) et Christian Clavier dans les rues de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud), le 11 septembre 2004.
Le ministre de l'Economie et des Finances, Nicolas Sarkozy (G), et son épouse Cécilia saluent les acteurs Jean Reno (D) et Christian Clavier dans les rues de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud), le 11 septembre 2004. (OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP)

Le magazine de France 2 s'arrête ce soir sur la spéculation immobilière qui sévit sur l'île. On y croise des promoteurs, des nationalistes mais aussi des célébrités, comme Jean Reno.

Il y a eu le livre (Razzia sur la Corse, Fayard), il y a maintenant le documentaire. La journaliste Hélène Constanty est retournée sur l'île de Beauté pour enquêter sur la spéculation immobilière. Elle y a vu des constructions illégales, des permis de construire incompréhensibles, la loi littoral bafouée. Elle a croisé des promoteurs sans scrupules, des nationalistes pas très écolos et des célébrités avec des appuis politiques haut placés.

C'est le cas de Jean Reno. L'acteur a demandé un permis de construire, refusé plusieurs fois. Le reportage d'"Envoyé spécial" diffusé jeudi 27 juin dévoile une conversation lors d'une avant-première du film L'Enquête corse, le 11 septembre 2004 à Porto-Vecchio. Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Economie, Cécilia Sarkozy et Jean Reno interpellent le préfet de région au sujet du permis demandé par l'acteur. 

Un permis que le préfet, Pierre-René Lemas, refusera. Jean Reno n'a pas construit sa villa. Pierre-René Lemas, lui, est aujourd'hui secrétaire général de l'Elysée.

Envoyé spécial/France2

 

Vous êtes à nouveau en ligne