VIDEO. Clémentine Autain : "Le cœur de l'idéologie frontiste, c'est la préférence nationale"

Dans "Mots croisés" du lundi 4 mai, Clémentine Autain est revenue sur la décision de suspendre Jean-Marie Le Pen du parti qu'il a fondé. Marine Le Pen a ainsi rappelé que "la patronne au Front national, c'est elle", a déclaré la porte-parole d'Ensemble-Front de gauche. Extrait.

Dans Mots croisés du lundi 4 mai, Clémentine Autain est revenue sur la décision de suspendre Jean-Marie Le Pen du parti qu'il a fondé. Marine Le Pen "a rappelé que la patronne au Front national c'est elle, c'est elle qui décide", a déclaré la porte-parole d'Ensemble-Front de gauche.

"Une tragédie familiale qui masque un fait politique"

Elle a également précisé : "Il y a une opération politique. Tout le week-end, nous avons assisté dans les médias à une espèce de tragédie familiale un peu psychologisante qui masque un fait politique. Marine Le Pen tente de ripoliner et de créer une mutation de l'extrême droite française, qu'on voit à travers un fait simple : on voit moins les crânes rasés, les croix gammées et davantage les technocrates. Et il y a une volonté de normalisation."

Mais le discours du 1er-Mai reste dans la droite ligne de ce qu'a créé Jean-Marie Le Pen. "Le cœur de l'idéologie frontiste, c'est la préférence nationale", a rappelé Clémentine Autain, qui a ajouté "on a troqué l'antisémitisme contre le rejet des musulmans".

Vous êtes à nouveau en ligne