VIDEO. Affaire Ferrand : "La dimension judiciaire du dossier est terminée", estime Benjamin Griveaux

FRANCE 2

Le porte-parole de La République en marche était, lundi, l'invité des "4 Vérités" sur France 2.

Richard Ferrand est toujours dans la tourmente après avoir été épinglé par Le Canard enchaîné sur un montage financier au profit de sa compagne. "Sa position va très vite devenir intenable", a déclaré François Baroin, chef de file des Républicains pour la campagne législative, dimanche au ParisienUn point de vue balayé par Benjamin Griveaux, porte-parole de La République en marche, lundi 29 mai, sur France 2.

"La dimension judiciaire du dossier est close donc il n'y a pas d'affaire. C'est un débat, au mieux, car le parquet de Brest et le parquet national financier ont considéré que les éléments étaient insuffisants pour qu'ils puissent se saisir et lancer une enquête préliminaire", a-t-il déclaré lors des "4 Vérités".

"Le sujet moral ou d'éthique, il sera tranché par les électeurs les 11et 18 juin", a-t-il poursuivi, martelant la ligne défendue dès vendredi matin par le Premier ministre Edouard Philippe : "Ce débat, il est politique et il sera tranché par ceux qui sont les plus à mêmes et les mieux à même de trancher les débats politiques, qui sont les électeurs et les citoyens français." En effet, Richard Ferrand, ministre de la Cohésion et des territoires, est candidat aux législatives dans le Finistère.

Vous êtes à nouveau en ligne