Versement des retraites le 1er du mois : Sarkozy réitère une vieille promesse

Un couple de personnes âgées se promène à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 27 mars 2012.
Un couple de personnes âgées se promène à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 27 mars 2012. (NICOLAS MOLLO / AFP)

Principale nouvelle annonce du candidat Sarkozy, jeudi : avancer le versement des pensions de retraites du huitième au premier jour du mois. Une proposition que l'exécutif fait en réalité depuis bien longtemps. 

C'est une proposition qui devrait changer "la vie quotidienne de 15,5 millions de retraités". Dévoilant son programme présidentiel, jeudi 5 avril, le candidat Sarkozy n'a finalement fait qu'une seule nouvelle annonce : verser, dès le mois de juillet 2012, les pensions de retraites le 1er du mois, et non plus le 8 comme actuellement.

FTVi

Une promesse qui ne date en réalité pas d'aujourd'hui. L'article 13 de la réforme des retraites, promulguée en novembre 2010, exigeait déjà une étude sur la faisabilité de ce changement. Ce rapport n'a pourtant jamais été rendu public. En juin 2011, le ministre du Travail, Xavier Bertrand, prend "l'engagement" que la modification verra le jour "dans les mois qui viennent". "Regardez-moi bien, tous les jours je regarde l'état d'avancement de ce sujet, j'en ai fait un marqueur", insiste-il sur BFM TV. Et en octobre, toujours sur BFM, alors que changement n'est pas encore intervenu, le même Xavier Bertrand répète qu'il aura lieu "le plus tôt possible".

Fin mars, Bertrand doute sur la faisabilité

Rebelote le 29 mars. Le ministre assure qu'il "ne lâche pas l'affaire", tout en reconnaissant à demi-mot son impuissance sur le plan financier : "Il faut qu'on emprunte 10 milliards d'euros, qu'on paie les intérêts à l'année, mais en ce moment, pour que la France lève 10 milliards d'euros en plus, ce n'est pas la chose la plus simple au monde."

En juin 2011, Danièle Karniewicz, alors présidente de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav), avait déjà affirmé que la mesure serait difficilement applicable avant au moins deux ans. "Ce n'est pas qu'une simple date à changer sur un tableau Excel", avait indiqué la Cnav, citée par RMC.

Vous êtes à nouveau en ligne