Valls et Cambadélis répliquent à la charge de Montebourg

(Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadelis, ici à Poitiers, répliquent à la critique lancée par Arnaud Montebourg © MaxPPP)

Le Premier ministre, Manuel Valls a répliqué dimanche à Arnaud Montebourg qu'il laissait "l'irresponsabilité aux autres", tandis que le premier secrétaire du PS a parlé d' "insulte aux militants".

En plein congrès du PS à Poitiers, Arnaud Montebourg lance un pavé dans la mare socialiste. Retiré - temporairement - de la vie politique française, l'ancien ministre du Redressement productif, devenu directeur général d'Habitat, refait surface à l'occasion d'une tribune dans le Journal du Dimanche (JDD).

Dans cette tribune signée avec l'homme d'affaires Matthieu Pigasse, Arnaud Montebourg fustige en des termes d'une rare virulence le bilan de François Hollande, responsable selon lui de la montée du Front National. Une prise de position qui ne passe pas inaperçue à Poitiers, où se déroule en ce moment le congrès du PS. 

A LIRE AUSSI ►►►Montebourg et son nouvel ami Pigasse : "Nous marchons droit vers le désastre"

"Irresponsabilité"

Parmi les premières réactions, celle du Premier ministre, qui a vivement réagi dimanche matin en défendant son objectif de poursuivre les réformes. Manuel Valls a visé "ceux qui commentent, ceux qui font des tribunes exagérées qui n'ont aucun sens avec la réalité" .

"Ici, nous avons toujours fait le choix de l'exercice du pouvoir et de la responsabilité. Moi j'assume la responsabilité et je laisse l'irresponsabilité aux autres."

"Tribunes exagérées" : la réaction de Manuel Valls à la critique signée Arnaud Montebourg et Matthieu Pigasse
--'--
--'--

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis n'a pas apprécié non plus la lecture du diagnostic établi par l'ancien ministre. "C'est une insulte aux militants" a-t-il déclaré sur iTELE ajoutant que "la critique comme d'habitude est extrêmement forte, mais les propositions extrêmement faibles".  

"C'est une insulte aux militants du PS" : Jean-Christophe Cambadélis sur iTELE
--'--
--'--

Le sénateur PS du Val-de Marne et maire d'Alfortville, Luc Cavournas, a lui aussi vivement réagi sur cette tribune, en la qualifiant d' "absurde" .

"Cette tribune n'est pas de bon ton et ne colle pas à la réalité de ce qui est mis en oeuvre depuis trois ans" : Luc Cavournas, sénateur PS du Val-de-Marne
--'--
--'--

Dans les coulisses du congrès de PS à Poitiers, tout le monde a lu ou entendu parler de cette tribune dominicale. Des ténors de la ligne Cambadélis aux militants de base en passant par les frondeurs, chacun a son mot à dire. Si peu le défendent, c'est haut et fort que le frondeur Christian Paul affiche son soutien en disant avoir "apprécié ce qu'il a dit" . "C'est un renfort utile et je n'ai pas le sentiment que dans la vie politique, Arnaud Montebourg se soit beaucoup planqué" a ajouté le député socialiste. 

Les réactions à la tribune d'Arnaud Montebourg : un reportage de Louise Bodet à Poitiers
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne