VIDEO. Valérie Trierweiler confirme que Ségolène Royal avait demandé sa tête à "Paris Match"

L'ancienne compagne de François Hollande était, vendredi, l'invitée de l'émission "C à vous", sur France 5.

Les relations entre l'ancienne ministre Ségolène Royal et la journaliste de Paris Match Valérie Trierweiler sont toujours tendues. En mars 2019, lorsque le magazine s'est mis en quête d'une figure féministe à afficher en une de l'hebdomadaire, la journaliste a proposé le nom de l'ex-candidate à la présidentielle, aujourd'hui ambassadrice des Pôles, a-t-elle raconté, vendredi 20 septembre, sur le plateau de "C à vous", sur France 5. Mais la journaliste a laissé ses collègues se charger de la contacter, raconte-t-elle.

Bien avant cela, des années auparavant, lorsque la relation adultère de Valérie Trierweiler avec François Hollande avait été révélée, Ségolène Royal avait contacté Paris Match dans le but de la faire licencier. "Elle a demandé votre tête à Paris Match, c’est écrit noir sur blanc dans le numéro de cette semaine", insiste Anne-Elisabeth Lemoine. "C’était le cas", a confirmé Valérie Trierweiler, précisant que le journal a "résisté". Et d'ajouter : "C’était compliqué que je reste au service politique, je l’ai vite compris et je suis partie au service culture dans lequel je me sens très bien."

Vous êtes à nouveau en ligne