Valérie Trierweiler révèle un message attribué à Hollande sur les "sans-dents"

Valérie Trierweiler lors d\'une escale de la Solitaire du Figaro à La Rochelle (Charente-Maritime), le 6 juillet 2016.
Valérie Trierweiler lors d'une escale de la Solitaire du Figaro à La Rochelle (Charente-Maritime), le 6 juillet 2016. (XAVIER LEOTY / AFP)

Dans un livre paru en 2014, Valérie Trierweiler avait révélé que le chef de l'Etat utilisait cette expression. Elle récidive à la veille de la parution d'un livre de confessions sur le président de la République écrit par deux journalistes.

Valérie Trierweiler a publié sur Twitter, mercredi 12 octobre, un SMS daté de 2008 et attribué à François Hollande, dans lequel il utilise l'expression "sans-dents". Le terme avait fait scandale lors de la publication du livre de l'ancienne compagne du président de la République, Merci pour ce moment, en 2014.

"Rire général, même chez les sans-dents"

Selon les tweets de Valérie Trierweiler, François Hollande lui a envoyé, le "31 mai 2005 à 12h39", le message suivant : "Je suis avec ma copine Bernadette dans une grande manifestation dans son canton. Je lui ai fait un numéro de charme. Mais tu ne dois pas t'inquiéter. Dans son discours, elle a fait un lapsus formidable. Rire général, même chez les sans-dents."

Quelques heures plus tard, l'ex-première dame a rectifié la date du message, qui datait en fait de 2008 : 

Valérie Trierweiler a publié ces tweets à la veille de la parution du livre Un président ne devrait pas dire ça, des journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Dans cet ouvrage, François Hollande qualifie de "trahison" la révélation de ce terme par son ex-compagne en 2014. "Je lui ai dit : 'je vois les gens qui viennent vers moi dans les manifestations, ce sont des pauvres, ils sont sans dents', assure-t-il. C'est odieux, c'est une trahison. Quand je dis : 'j'aime les gens', c'est vrai."

Vous êtes à nouveau en ligne