Une primaire "excessivement périlleuse pour les socialistes"

François Hollande et Martine Aubry, les deux favoris de la primaire, à La Rochelle.
François Hollande et Martine Aubry, les deux favoris de la primaire, à La Rochelle. (AFP)

Gérard Leclerc, président de La Chaîne Parlementaire et habitué des universités d'été du Parti Socialiste, explique ce que cette édition 2011 a de si particulier.

Gérard Leclerc, président de La Chaîne Parlementaire et habitué des universités d'été du Parti Socialiste, explique ce que cette édition 2011 a de si particulier.

Croisé dans la voiture bar du TGV Paris-La Rochelle, ce matin, Gérard Leclerc. Le président de La Chaîne Parlementaire est lui aussi en route pour La Rochelle. "Le contexte est un peu le même qu'en 2002 et 20007 : il y a de grands espoirs de gagner. " Mais à quelques semaines de la désignation du candidat socialiste à la présidentielle, la primaire reste une inconnue. Alors pour ce dernier grand rendez-vous politique où toute la famille socialiste se réunit, chaque candidat doit "à la fois se démarquer sans tomber dans la polémique, dans le déchirement du parti."