Un député socialiste s'interroge sur la nomination Jean-Pierre Jouyet

Jean-Pierre Jouyet
Jean-Pierre Jouyet (AFP)

Le député PS Daniel Goldberg a prévu mardi de prendre la parole lors de la réunion du groupe à l'Assemblée pour s'interroger sur la nomination, sur proposition du Premier ministre, de Jean-Pierre Jouyet à la tête de la Caisse des dépots.

Le député PS Daniel Goldberg a prévu mardi de prendre la parole lors de la réunion du groupe à l'Assemblée pour s'interroger sur la nomination, sur proposition du Premier ministre, de Jean-Pierre Jouyet à la tête de la Caisse des dépots.

"Pourquoi nommer un ancien ministre de Nicolas Sarkozy?", s'interroge le député de Seine-Saint-Denis Daniel Goldberg alors que Jean-Pierre Jouyet doit être auditionné à la mi-journée par la commission des Finances de l'Assemblée nationale, puis par celle du Sénat.

M. Goldberg, soutien de Martine Aubry, affirme avoir été applaudi par plusieurs de ses collègues socialistes en émettant des réserves sur la nomination de l'actuel président de l'Autorité des marchés financiers (AMF) à la tête de la CDC (Caisse des dépôts et consignations), lors d'une intervention devant le groupe la semaine dernière.

Ami de François Hollande, dont il a été le condisciple dans la promotion Voltaire de l'Ena (1977-80), Jean-Pierre Jouyet avait été l'un des ministres d'ouverture de Nicolas Sarkozy, qui l'avait nommé aux Affaires européennes en 2007 avant de rejoindre l'AMF l'année suivante.

Lors de la primaire socialiste, des soutiens de Martine Aubry avaient critiqué la prise de position de M. Jouyet en faveur de François Hollande, ainsi que ses déclarations en faveur d'un "compromis droite-gauche" face à la crise.

"Toute tentation de recycler des hommes de Sarkozy nous exposerait au risque de recycler sa politique", avaient écrit à l'époque Henri Emmanuelli et l'actuel ministre Benoît Hamon.

La Commission de déontologie de la fonction publique - qui a pour mission de contrôler, depuis 1995, le départ des agents publics vers le secteur privé ou le secteur public concurrentiel -, saisie du cas de M. Jouyet s'est déclarée incompétente pour statuer sur ce dossier, ouvrant un peu plus la possibilité de sa nomination.

Jean-Pierre Jouyet sera nommé à la tête de la CDC à condition que sa désignation ne rencontre pas l'opposition des trois cinquièmes des membres des commissions des Finances de l'Assemblée et du Sénat.

Vous êtes à nouveau en ligne